• American Cosmograph

    • 3 salles
    • 24 rue Montardy
    • Programmation jusqu'au mardi 7 mai

    « L’American Cosmograph est le plus vieux cinéma du futur ! Salle de cinéma à Toulouse depuis 1907, elle est d’abord devenue Le Rio, puis Utopia entre 1993 et 2016, pour (re)devenir American Cosmograph un an avant de souffler ses 110 bougies !

    À deux pas du Capitole et du métro Jean-Jaurès, en plein cœur de Toulouse, on ne peut pas faire plus accessible ! Au programme : des films bien sûr (toutes les projections sont en VOSTF), mais aussi des évènements variés : soirées-débats, ciné-concerts, partenariats divers, programmations thématiques, projections en avant-premières, rétrospectives, etc. Au Cosmograph tout est possible !

    Sur ses 3 écrans, nous tentons de vous présenter le meilleur de la diversité cinématographique. Nous sommes classés Art et Essai et labellisés Recherche et Découverte, Jeune Public et Patrimoine et Répertoire. Nous sommes aussi labellisé Europa Cinéma car nous programmons un grand nombre de films européens. » Lire la suite

  • ABC

    • 3 salles
    • 13 rue Saint-Bernard
    • Programmation jusqu'au mardi 23 avril

    « Cinéma associatif indépendant, l’ABC se donne pour mission de défendre la culture, promouvoir les œuvres cinématographiques, défendre un cinéma de proximité, et favoriser les rencontres avec les professionnels du cinéma.

    Classé Art et Essai et Jeune Public, l’ABC est aussi affilié au réseau Europa Cinémas, s’engageant à promouvoir le cinéma européen. Impliqué dans la vie locale, il est le partenaire des festivals culturels toulousains. Il se distingue par sa programmation éclectique (plus de 400 films par an), ses projections en version originale sous-titrée français, ses animations, ses rencontres avec les réalisateur-trice-s et équipes de film, ses soirées thématiques et débats… et son équipe des plus disponible et conviviale ! » Lire la suite

  • La Cinémathèque

    • 2 salles
    • 69 rue du Taur
    • Programmation jusqu'au mardi 30 avril

    « Association loi 1901, la Cinémathèque de Toulouse a été fondée en 1964 par des cinéphiles passionnés réunis autour de Raymond Borde. Elle est membre de la Fédération Internationale des Archives du Film (FIAF) depuis 1965. C’est l’une des trois principales archives cinématographiques françaises et la deuxième cinémathèque de France. Soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), la Ville de Toulouse, le Conseil Départemental de la Haute-Garonne et le Conseil Régional de Midi-Pyrénées, la Cinémathèque de Toulouse se définit par les deux missions fondamentales qui caractérisent toute cinémathèque : la conservation et la diffusion du patrimoine cinématographique.

    Ces trente dernières années, l’institution s’est professionnalisée et compte aujourd’hui 32 salariés, répartis sur deux sites : le 69 rue du Taur (salles de projection, expositions, bibliothèque, administration) et le Centre de conservation et de recherche, situé à Balma. » Lire la suite

  • La Forêt électrique

    • 1 salle
    • 37 Chemin de Lapujade

    La Forêt Électrique, c’est un cinéma installé dans une ancienne halle industrielle (quartier Bonnefoy à Toulouse) où se mêlent une salle de projection, un café bar et des espaces de création. Notre rêve c’est d’inventer un lieu dans lequel on montre et on fabrique des films, où l’on célèbre l’art aventureux et les nouveaux imaginaires. Lire la suite

  • Le Cratère

    • 1 salle
    • 95 Grande rue Saint-Michel
    • Programmation jusqu'au mardi 14 mai

    « Le Cratère, cinéma mono-écran de 80 places, est programmé et animé par l’association CINEFOL31. Le rapport au cinéma comme objet de culture et d’éducation populaire transparaît dans la vie du Cratère au travers des animations, des rencontres, des débats et de la programmation à destination du jeune public.

    Fin novembre, les rencontres « A propos d’Elle(s) » sont l’occasion d’une réflexion sur le « féminin en cinéma ».
    80% de la ligne éditoriale est constituée de reprises après les grandes salles Art et Essai du centre ville.
    Le concept, de ce point de vue, est celui de cinéma de poche au sens de livre de poche, l’édition intégrale trés vite après la première édition, mais à un tarif moindre notamment pour les chômeurs et bénéficiaires du RSA, ainsi que pour les étudiants.
    Cette ligne éditoriale se complète par l’exposition de films inédits, plus rares, plus novateurs, souvent en présence de leur auteur(e). A noter également que des court-métrages sont régulièrement proposés en première partie. »

  • Pathé Wilson

    • 15 salles
    • 3 place Wilson
    • Programmation jusqu'au mardi 23 avril

    « Equipée de la plus grande salle Dolby Cinéma d’Europe vous vivrez vos films en confortablement assis dans un fauteuil Premium en totale immersion.

    Vivez vos émotions en grand format dans votre cinéma, en VOST, VF et/ou version pour malentendants.
    Ouvert toute l’année votre cinéma Pathé Wilson vous accueille dès 10h45, tous les jours. »

  • UGC Montaudran

    • 7 salles
    • Place Marcel Bouilloux-Lafont
    • Programmation jusqu'au mardi 23 avril

    « UGC Montaudran est un lieu à taille humaine qui place le cinéma et ses visiteurs au centre de son offre, en proposant une programmation élaborée avec soins, privilégiant la Version Originale et développant un savant mélange de nouveautés incontournables et de films plus confidentiels.

    Avec une volonté de garder les films plus longtemps à l’affiche, le cinéma propose plus de 300 nouveaux films chaque année. »

  • Utopia Borderouge

    • 3 salles
    • 59 Avenue Maurice Bourges-Maunoury
    • Programmation jusqu'au mardi 30 avril

    « Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est ce que déclarait, semble-t-il, une brillante sociologue devant un amphi de 300 élèves subjugués en novembre à Toulouse…. Citant Utopia comme un exemple parfait de la « culture dominante »… Ce qui n’a pas manqué de sidérer celles qui nous l’ont rapporté… L’année se termine dans un feu d’artifice US : le cinéma américain domine le box office et explique la progression de plus de 6 % des entrées en France. Les studios Disney y règnent en maître avec Le Roi lion, Avengers, La Reine des neiges, Toy story, Star wars… Uniquement des films qui relèvent de ce qu’on appelle « les franchises ». En bref le cinéma industriel mondialisé. » Lire la suite